Délice d'apprendre

Fred et Jamy nous expliquent ce que sont les troubles DYS

"C'est pas sorcier" sur les troubles DYS pour mieux les comprendre

L’expression « DYS » vient de la contraction du mot « DYSfonctionnement », ces dysfonctionnements du cerveau qui peuvent entraîner des troubles de fonctionnement. 

Les troubles DYS n’ont rien à voir avec un déficit intellectuel puisque les personnes atteintes d’un trouble DYS ont des capacités intellectuelles normales. Mais un dysfonctionnement dans une zone de leur cerveau perturbe leurs apprentissages. Par exemple, un enfant atteint de dysphasie aura du mal à s’exprimer oralement avec aisance. Ou encore, un enfant atteint de dyslexie aura des problèmes de lecture et d’écriture, un enfant dyspraxique aura des difficultés à coordonner ses gestes. 

Dans ce « C’est pas sorcier » sur le thème des « troubles DYS », Fred et Jamy nous explique le fonctionnement du cerveau et qu’est ce qui dysfonctionne dans celui-ci pour les enfants dyslexiques et dyspraxiques.

La dyslexie et la dyspraxie : des dysfonctionnements du cerveau localisés

Le cerveau est un organe du corps humain qui possède un extraordinaire centre de commande constitué de milliards de neurones qui communiquent entre eux afin de mener à bien nos actions. Il est divisé en plusieurs zones qui ont chacune leur fonction.

les fonctions du cerveau troubles dys

Un trouble DYS est un dysfonctionnement qui survient à un endroit du cerveau. Par exemple, si ce trouble survient dans la zone de compréhension du langage oral, l’enfant ne comprend pas ce qu’on lui dit : on parle de dysphasie réceptive. Cela dit ça n’empêche pas cet enfant d’être bon en maths. 

La dyslexie est le trouble le plus fréquent des troubles DYS puisqu’il concerne 6 à 8% des enfants. Ce trouble se caractérise par des difficultés à lire, à écrire et à comprendre. Lire est un processus complexe qui demande au cerveau de multiples actions. La première s’effectue dans l’oeil qui doit « déchiffer » ce qui est écrit. Les signaux sont ensuite transmis via le nerf optique à l’aire visuelle primaire puis à la zone de reconnaissance des lettres. Dans un premier temps ce mot doit être décodé puis dans un second temps son sens doit être déterminé en utilisant la voie phonologique ou la voie lexicale. Ces deux voies sont utilisées en permanence chaque fois que le cerveau veut définir un mot. 

Dans le cas d’un enfant dyslexique, il peut y avoir plusieurs sources de dysfonctionnement du cerveau. Le premier est l’incapacité de l’enfant à différencier les lettres, par exemple les lettres miroirs telles que d et b, le p et le q, … L’enfant ne peut pas mettre le bon son sur la bonne lettre. 

En deuxième, cela peut être la voie phonologique qui est touchée. Dans ce cas, c’est le processus d’association des lettres pour former un son qui ne fonctionne pas. Par exemple, l’enfant n’arrive pas à reconnaître que l’association d’un « M » et d’un « A » fait le son « MA ». 

Il se peut également que ce soit la voie lexicale qui soit touchée et dans ce cas, l’enfant est obligé de prononcer intérieurement le mot pour en déterminer le sens. Il va avoir du mal à identifier certains mots notamment les mots qui ne s’écrivent pas comme ils se prononcent. Par exemple, le mot « MONSIEUR », il va lire « MON » « SIEURE » au lieu de « ME » « SIEU ». 

dyslexie dysfonctionnement voie lexicale

La dyspraxie, trouble dys moins connu, est un défaut de coordination des gestes et atteint 5% des enfants. Ce trouble se définit par des difficultés à réaliser certaines tâches quotidiennes qui peuvent paraître simples mais qui sont très difficiles pour les enfants dyspraxiques. Par exemple, cela peut être lancer un ballon, découper de la viande, se brosser les dents ou ranger un livre. A l’école, cela se caractérise par des difficultés dans des tâches d’écriture, de géométrie, ou de motricité fine. Exécuter un geste demande l’exécution ordonnée de plusieurs zones du cerveau.  Si l’une de ces exécutions dysfonctionne ou est mal coordonnée, c’est tout le geste qui est impacté. 

Tous ces troubles DYS nécessitent des adaptations à l’école comme par exemple la possibilité d’utiliser un ordinateur pour écrire ou lire les consignes des exercices, ou encore avoir plus de temps pour réaliser les exercices ou lors des examens. A l’école, les enfants dys disposent d’un dispositif pédagogique particulier qu’on appelle PAP (Plan d’Accompagnement Personnalisé) qui permet de définir les aménagements nécessaires pour compenser les effets du trouble de l’enfant et le soulager afin qu’il puisse suivre une scolarité normale

Retrouvez la vidéo de "C'est pas sorcier" sur les troubles DYS

Les troubles dys
Cet article vous a plu?

Partagez-le sur les réseaux sociaux

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *