L'orthopédagogie peut vous aider si ...

les 5 gestes mentaux d'Antoine de la Garanderie

Qu'est ce que l'orthopédagogie?

L’orthopédagogie est « la science de l’éducation dont l’objet est l’évaluation et l’intervention relatives aux apprenants susceptibles de présenter ou présentant des difficultés d’apprentissage scolaire, incluant les troubles d’apprentissage. » (Source : ADOQ)

Un orthopédagogue est donc un professionnel qui évalue les difficultés d’apprentissage et intervient en remédiant à ces difficultés. Sa pratique se base sur les dernières recherches en sciences de l’éducation, en didactique des apprentissages ainsi qu’en sciences cognitives.

A qui s'adresse un orthopédagogue?

L’orthopédagogue s’adresse à tous les apprenants qui ont des difficultés d’apprentissage. 

Il intervient auprès d’élèves du primaire, des collégiens, et lycéens qui peuvent avoir des difficultés de l’ordre du trouble (dyslexie, dyspraxie, dyscalculie, trouble de l’attention, …) ou non (difficultés en lecture, en mathématiques, d’organisation, de concentration, de mise au travail, …).

Il intervient également auprès d’adultes en reprise d’études ou en reconversion professionnelle qui ont besoin d’être épauler et guider dans leur façon d’apprendre. 

Enfin, il peut également intervenir auprès des seniors qui ont besoin de reprendre confiance en leurs capacités cognitives.

Comment intervient l'orthopédagogue?

L’orthopédagogue évalue dans un premier temps l’apprenant pour déterminer quelles sont ses difficultés d’apprentissage mais également ses points d’appui. L’orthopédagogue est un vrai « détective » qui cherche à déterminer le plus précisément possible le profil de l’apprenant pour pouvoir ensuite cibler le mieux possible son intervention. Pour cela, il prend en compte de nombreux paramètres : cadre de vie de l’apprenant, capacités cognitives, compétences psycho-sociales, centres d’intérêts, …

C’est à partir de ce bilan que l’orthopédagogue va mettre en place des outils d’intervention. Pour cela, il s’appuie sur les dernières recherches en sciences cognitives pour adapter son intervention : enseignement du fonctionnement du cerveau, régulation émotionnelle, pédagogie par le jeu, techniques de mémorisation et de planification, … Il s’appuie également sur des outils de pensée visuelle tels que les cartes mentales ou le sketchnoting.